Tivoli Initiative

Aline au pays des céramistes !

Tivoli Initiatives
25
juillet 2018
  • Tags:
  • Anime,
  • Video

Kaou, Habibou et Sow ont visité un atelier de céramique artisanale, celui d’Aline CONTENCIN. et par la même occasion écrit cet article :

Aline CONTENCIN, est une céramiste qui vit à MEILLANT dans le Cher dans la maison familiale que sa mère a achetée il y a 30 ans.

Sa maison est ancienne. Les plus anciens bâtiments datent du XVème et XVIIème et la 3ème partie du XIXème. Cette maison était, au XVème, celle du bailli. Il existait une salle de garde et c’est dans cette partie qu’Aline expose ses céramiques.

Aline est devenue céramiste en 2006. Avant, elle avait une entreprise dans le sud de la France avec 2 personnes, une agence d’influences mais elle a voulu changer de vie. Elle faisait de la céramique pour son plaisir quand elle était jeune. Aujourd’hui, c’est devenu un métier.

Elle fabrique des objets utilitaires ou décoratifs très colorés ou blancs avec des dessins de plantes ou d’insectes. Elle nous a accueillis aussi dans son atelier pour nous montrer comme elle s’y prend pour faire les empreintes, les formes et les couleurs.

Elle utilise de la terre avec laquelle elle fait des galettes. C’est très important qu’il n’y ait pas d’air dans la matière car elle pourrait casser au séchage ou à la cuisson.

Sur les galettes, elle fait des empreintes en creux ou en bosses avec des plantes séchées, des insectes, des graines. Pour les empreintes en bosses, elle a fabriqué une estampe. Ensuite, elle découpe la forme avec un emporte-pièce qui ressemble à ce qu’on utilise en cuisine. Pour que la galette finisse en assiette, elle la fait sécher sur un bol. Il faut faire très attention à la quantité d’eau qu’on utilise car ça peut fragiliser la galette au séchage. Elle signe toutes ses pièces avec un tampon.

Pour que les objets deviennent solides, il faut les cuire. Aline fait une cuisson que quand elle a beaucoup de pièces. La première cuisson à 1060° va rendre la terre blanche et solide mais encore poreuse. Pour que l’on puisse les utiliser dans la vie de tous les jours, elle va les tremper dans un émail et les recuire à 860°. Cette étape est la vitrification.

L’émail, c’est important pour Aline car elle aime les couleurs. Son nuancier a 300 teintes différentes. Elle fait les mélanges de poudre toute seule.

Les bols, les verres et les pichets, elle les tourne sur un tour électrique. Il faut de la force et de la douceur pour faire monter la terre, la creuser, l’élargir. C’est magique.

Elle est la seule a faire ce travail avec des empreintes. Elle ne veut pas travailler avec quelqu’un d’autre. C’est dommage car ce qu’elle fait est utile et elle pourrait le transmettre.

A la fin de la visite, Aline, » la dame qui parle à son vieux chien sourd », nous a invités à visiter son jardin et à admirer un tilleul de plus de 200 ans.

Nous avions emmené un pique-nique que nous avons mangé à la table d’Aline, sous un érable, à l’ombre. Une mésange a chanté. C’était beau.

On a discuté avec Aline qui est très gentille et qui aime le football. On a appris aussi qu’elle était bénévole dans une association, à SAINT-AMAND-MONTROND. Elle enseigne le français langue étrangère.

Merci à Aline pour son accueil.

Article rédigé par Habibou, Sow et Kaou


Aline CONTENCIN
Céramiste

PIECES UNIQUES FAITES LA MAIN

48, avenue de Dun 18200 MEILLANT

Tél. : 06 11 34 07 99